Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

NEWS

STARS 80

La Tournée !!

21-mars-2013 2633

Partout en France en 2015 !!

 

MUSIQUE !!!

"Les vacances en France"
Extrait de l'album Léopold Nord & Eux en duo avec Emile & Images



20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 17:00

Alors que la tournée Stars 80

va reprendre dès le mois de février,

faire escale au Stade de France le 9 mai,

puis reprendre en octobre,

le groupe Emile & Images poursuit

en parallèle et en "solo" sa propre tournée.

Ne les manquez pas !!

Tournee-2015.JPG

JANVIER 2015

Vendredi 23 : Lunel - Viel (34)

 

  FEVRIER 2015

Dimanche 8 : Coquelles (62)

 

AVRIL 2015

Samedi 25 : Loudeac (22)

E-15.JPG

 

JUIN 2015

  Vendredi 5 : Gray (70)

Dimanche 7 : Dunkerque (62)

Mardi 9 : Montpellier (34)

Samedi 13 : Coucy le Chateau(02)

Samedi 20 : Parthenay (79)

M15.JPG

 

JUILLET 2015

Vendredi 3 : Fraisse (42)

  Dimanche 5 : Neuville en Ferrain (59)

Lundi 13 : Pierrelatte (26)

Vendredi 31 : Haguetmau (40)

 

 

AOUT 2014

Jeudi 13 : Lacaune (81)

Samedi 15 : L'Alpe d'Huez (38)

Vendredi 28 : Port Saint Louis (13)

Samedi 29 : Liege (Belgique)

JL-15.JPG

 

SEPTEMBRE 2014

Dimanche 6 : Cogolin (83)

 

OCTOBRE 2015

Vendredi 9 : Les Montils (41)

 

NOVEMBRE 2015

Mercredi 18 : Port Marly (78)

Dimanche 29 : Neuville sur Escault (59)

cache 2417075176

De nouvelles dates seront

prochainement ajoutées

au fur et à mesure des confirmations

Repost 0
Published by Emilimages - Blogmaster - dans Emile & Images
commenter cet article
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 19:23

      Mario Ramsamy, Jean-Louis Pujade et Emile Wandelmer
                   forment le groupe Emile & Images

Le trio Emile & Images est en fait formé de l'association d'une part d' Emile Wandelmer, ex-chanteur guitariste du groupe Gold jusqu'en 1990, qui connut ses plus grands succès dans les années 80 avec  "Capitaine abandonné", "Plus près des étoiles", "Ville de lumière"...; et d'autre part du groupe Images, composé du chanteur Mario Ramsamy et du batteur Jean-Louis Pujade, interprète des célèbres "Démons de minuit" et de quelques autres tubes inoubliables tels que "Maîtresse", "Le Coeur en exil" ou encore "Corps à corps".

Si leur médiatisation fut quelque peu mise entre parenthèses dans les années 90, chacun poursuivit malgré tout sa carrière en enchaînant les albums et les concerts, au rythme parfois d'une centaine par an.

 Mais à la fin des années 90, à force de se croiser dans les studios toulousains jusque sur les scènes des quatre coins de la France,  les trois artistes eurent l'idée de s'associer et de se lancer dans une toute nouvelle carrière.

 

Si l'objectif de cette association est bien sûr la scène et la création, c'est d'abord sur un medley et un album de reprises de leurs propres tubes que les trois amis commencent à travailler dans le célèbre studio Condorcet de Toulouse (un monument de la musique toulousaine), histoire de "réveiller" la mémoire collective. L'idée est originale, inédite et se révèle très vite efficace : le résultat dépasse toutes les espérances. Quelques semaines après sa sortie en juin 1999, l'album "Jusqu'au bout de la nuit" se classe en tête des meilleurs ventes durant tout l'été 99, et franchit même la barre du million de vente en quelques mois.

 S'en suit alors une tournée triomphale dès 2000 à traversundefined toute la France, avec un vrai concert "live" où les trois toulousains sont accompagnés de trois musiciens additionnels (Alex Mayemba à la guitare, Roger Thomas à la basse et Lindsay Thomas aux claviers), ainsi qu'un passage événement à l'Olympia le 5 juin 2000. Passage qui fera l'objet d'un album live et d'un DVD vendus tous deux à plus de 300 000 exemplaires.

live.JPG

Cette tournée les mènera ainsi aux 4 coins de la France jusqu'en 2002. Mais en parallèle, le trio travaille déjà sur un nouvel album. Un album composé cette fois de créations nouvelles sur lequel Jean-Jacques Goldman et Maxime Leforestier viennent offrir chacun un texte. "Toujours devant" fait enfin son apparition en janvier 2003. Et là, le trio met la barre haute : ayant réussi à prouver que le public ne les avait pas oublié, et souhaitant que cet album reflète véritablement leur évolution artistique actuelle (avec notamment ce qu'ils font sur scène), Emile & Images ont donc choisi de ne pas tomber dans la facilité, et livrent un album pop-acoustique, nourrit de mélodies douces, entrainantes, rythmées voire rock, et de textes plus aboutis, plus matures, évoquant l'enfance, la famille, l'adoption, la société...

trio-TD.JPG

Une évolution nette, tout à fait logique et légitime, au bout d'une trentaine d'années de carrière. Mais une évolution ressentie comme un virage à 90° pour les médias et le public qui s'étaient enthousiasmés avec "Jusqu'au bout de la nuit". L'album ne fera que 60 000 ventes, un bon chiffre malgré tout au regard de leurs ambitions nouvelles et de cette période de crise que connaît l'industrie du disque. Pourtant, cet abum est présenté sur scène aux côtés des tubes du groupe, et est reçu avec autant de succès et d'enthousiasme. La tournée "Toujours devant", démarrée en mai 2003, se poursuit jusqu'en 2007.

 

  Emile & Images : un véritable groupe de scène

Au printemps 2006, Emile & Images se lancent dans une nouvelle aventure musicale et crééent l'événement avec la sortie d'un nouvel album étonnant, "Disco Funk", composé de la reprises de 14 des plus gros hits du disco et du funk des années 70 et 80.

condorcet021.jpg

Pour le groupe, le désir est avant tout de surprendre avec un répertoire dans lequel on ne les attend pas, et de revenir à quelque chose de plus pêchu, spontané, efficace, et retrouver ainsi la magie de leur premier album en commun. Mais pas à n'importe quel prix : le groupe a cette fois décidé d'en être le producteur et de travailler toujours dans le même esprit que sur scène et que pour l'album précédent, c'est à dire en conditions "live" avec quelques pointures de la scène musicale française ainsi qu'une section de cuivres ... toulousaine...  Cela va s'en dire !

 La magie opère à nouveau !!

tract.jpgEn mars 2007, le groupe intégre la Tournée RFM Party 80 qui rassemble au total une quinzaine d'artistes découverts dans les Années 80, et leurs tubes devenus cultes. Au printemps 2007, la troupe démarre en se produisant timidement dans 5 zeniths : c'est immédiatement un triomphe !. La tournée redémarrera en octobre 2007. Et c'est là le début d'une formidable aventure, aussi inattendue que triomphale !! L'année suivante, dans le cadre de cette tournée événement, le trio investi la scène du Stade de France, le 17 mai ! 

183287-emile-amp-images-637x0-1.jpg

Depuis, le triomphe de cette tournée ne se démentira pas. En parallèle, le groupe poursuit sa propre tournée et fait son retour sur la scène de l'Olympia les 21 et 22 mars 2009. C'est à nouveau un triomphe pour le groupe qui fête les 10 ans de son association.

20223484-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxxEn 2010, la production de la tournée ainsi que l'ensemble des artistes sont contactés par le producteur Thomas Langmann qui souhaite porter à l'ecran l'histoire absolument exceptionnelle de cette tournée "Années 80". Le tournage du film "Stars 80" démarre finalement au printemps 2011 pour s'achever en juin 2012. Pour Emile & Images, c'est une nouvelle aventure qui commence. Le film sort finalement en octobre 2012, annoncé par bon nombre d'avant-premières dont celle du Grand Rex à Paris les 18 et 19 octobre.


ABACA_314182_095-copie-1.jpg

Plus de 2 millions de spectateurs iront rire et chanter dans les salles obscures. Et dès 2013, c'est la "Tournée Stars 80" qui succède à la "RFM Party 80" pour le plus grand bonheur du public qui ne cesse de s'agrandir.

Stars80Bannierecheyenne

Les dates s'enchaînent, mais le groupe n'en n'oublie pas pour autant sa propre carrière. Le trio  sillonne les routes de France en "solo". Et dès que le trio dispose de quelques jours, c'est au studio  qu'il se retrouve pour travailler sur un nouveau projet discographique ....

emile-a-image-2.jpg

Repost 0
Published by Emilimages - Blogmaster - dans Emile & Images
commenter cet article
3 juillet 2013 3 03 /07 /juillet /2013 16:49

Emile & Images :
un groupe Toujours sur le Devant de la scène !


 Reportage live en été 2006 pour Télématin

Repost 0
Published by Emilimages - Blogmaster - dans Emile & Images
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 23:00
C'était il y a plus de 10 ans maintenant ! Pour la première fois sur un plateau télé, le public découvrait l'association d'Emile Wandelmer, ex-chanteur guitariste du groupe Gold, avec le groupe Images constitué du chanteur Mario Ramsamy et du batteur Jean-Louis Pujade.



Depuis plusieurs mois déjà, les trois amis s'étaient  "enfermés" en studio afin de préparer ce qui allait devenir la reconquête du public. Au moment de ce passage télévisé, diffusé le 31 décembre 1998 sur France 2 dans l'émission "Tapis Rouge", le trio a seulement en projet la réalisation d'un medley commun regroupant leurs plus grands succès respectifs. C'est justement ce medley, dans sa première version, qui sera livré ce soir là.
En cette fin 98, sans pour l'heure aucun contrat en maison de disques, boudés par les médias depuis près de 10 ans, les trois toulousains évoquent cependant, mais sans conviction,  la réalisation possible d'un album de reprises à trois.
Six mois plus tard, l'album "Jusqu'au bout de la nuit" sera disponible dans les bacs. Il sera le carton de l'été et signera le grand retour des artistes.
Emile, Mario et Jean-Louis étaient alors bien loin d'imaginer la formidable aventure à trois qui les attendait...
Repost 0
Published by Emilimages - Blogmaster - dans Emile & Images
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 10:11

Vous voulez vous constituer la discographie indispensable de Emile & Images ?

 

Voici un petit rappel :

 

"Jusqu'au bout de la nuit" - 1999

1. Laissez-nous chanter

2. Les démons de minuit

3. Plus près des étoiles

4. Corps à corps

5. Capitaine abandonné

6. Le coeur en exil

7. Ville de lumière

8. Quand la musique tourne

9. Calicoba

10. Maîtresse

11. "Medley" Jusqu'au bout de la nuit

12. "Medley" Amour trop loin 

L'album de la reconquête !!! Celui des retrouvailles avec le public qui ne les a jamais oublié. Vous retrouvez ici tous les plus gros tubes d'Emile et d'Images. Cet album est bien plus qu'un simple "gros coup commercial"; c'est l'album de l'amitié, de la sincérité. Un album qui était pour Emile, Mario et Jean-Louis, en quelque sorte, un passage obligé afin de se refaire un nom dans le paysage de la variété française. Pari réussi : l'album s'est finalement écoulé à plus de 1,5 millions d'exemplaires !!!

 

A l'Olympia - 2000

1. Intro live

2. Laissez-nous chanter

3. Corps à corps

4. Rio de janvier

5. Noir sur blanc

6. Plus près des étoiles

7. L'enfant des rizières

8. Le train de mes souvenirs

9. Tropicana

10. Quand la musique tourne

11. Djiny tack

12. Fou

13. Calicoba

14. Solo de batterie par Jean-Louis

15. Maîtresse

16. Les démons de minuit

17. Capitaine abandonné 

18. Amour trop loin

Emile, ex-chanteur-guitariste du groupe Goldfingers, qui deviendra Gold dans les années 80, Mario et Jean-Louis, membres fondateurs du groupe Images, ont une très longue expérience de la scène derrière eux (plus de 30 années!). Il était donc tout à fait légitime et normal que le passage événement par la salle légendaire de l'Olympia le 5 juin 2000 fasse l'objet d'un enregistrement audio et vidéo. Sur scène, le trio est de plus accompagné de trois musiciens remarquables : Alex Mayemba à la guitare et aux claviers, Lindsay Thomas aux claviers, ainsi que son frère Roger à la basse. Le son de cet album live est remarquable, le rendu n'a au final rien de comparable à celui de l'album studio "Jusqu'au bout de la nuit" aux sonorités beaucoup plus dance/boîtes à rythmes. L'univers mélodieux pop-rock d'Emile se marie sur scène à merveille à celui très rythmé et dynamique du groupe Images, et offre un album live très riche et varié renfermant de "vrais instants de musicien" avec, pour ne citer que ceux-là, le duo de basses "Djiny tack", le solo de batterie de Jean-Louis ou encore la finale de rock très enlevée de "Quand la musique tourne". C'est aussi l'occasion de redécouvrir quelques trésors "oubliés" des artistes comme "Rio de Janvier", "L'enfant des rizières" ou "Le train de mes souvenirs". Ce live n'est en aucun cas un "bis repetita" de l'album studio. La preuve : il s'est arraché à plus de 300 000 exemplaires !

 

 

Toujours devant - 2003

1. Toujours devant

2. Mélusine

3. Je serai là toujours

4. En silence

5. Elle danse

6. Si je m'égare

7. Un bout de route avec toi

8. Déserteur

9. Et tout recommencerait

10. Ils disaient

11. Oubliés

La formation Emile & Images est au début du nouveau millénaire un des groupes les plus populaires du moment. Mais si le trio a entamé ce grand retour avec la publication d'un album composé essentiellement de reprises, c'était avec l'objectif principal de se refaire un nom dans le monde de la variété française, de retrouver son public, les médias, et de s'attirer un nouveau public. Bref, de redémarrer une nouvelle carrière avec des projets plein la tête. Le pari était loin d'être gagné. Le résultat a finalement été bien au delà des espérances, et leur offrit 3 années de tournée exceptionelles à travers toute la France. Nous arrivons donc en 2003 avec cet autre objectif principal que s'était fixé le groupe : la publication d' un nouvel album composé exclusivement de titres inédits. Et pour ce nouveau projet, le groupe ne voulait surtout pas tomber dans la facilité en livrant un album aux sonorités "dance" proche de leur premier album succès, mais souhaitait au contraire un album plus en phase avec leur évolution artistique, plus représentatif de l'aventure scènique qu'il mène depuis 3 ans. Et voici donc ce magnifique album, au titre qui leur colle à la peau : "Toujours devant". Un album que l'on peut qualifier pour résumer de "pop-rock-acoustique" où les instruments sonnent "live" et les musiques particulièrement dynamiques, rythmées, entraînantes. Le trio signe aussi des textes magnifiques, de toute beauté comme "Un bout de route avec toi" qui évoque le parcours d'un couple sur le chemin de l'adoption, "Oubliés", un le clin d'oeil à nos aînés que l'on a trop tendance à rejetter, "Et tout recommancerait" écrite et offerte par Jean-Jacques Goldman qui raconte l'histoire d'un homme rêvant de la reconquête d'un amour perdu, ou encore "Mélusine" écrite par Maxime Leforestier qui s'est pour l'occasion glissé dans la peau d' Emile et de Mario pour relater avec émotion de drame de l'explosion de l'usine AZF qui a frappé au coeur Toulouse en septembre 2001. Une très belle réussite qui aurrait mérité bien plus d'attention de la part des médias.

Le Clip "Toujours devant" ici !!!

 

Disco Funk - 2006

1. Shake your booty

2. Ai no corrida

3. Get down saturday night

4. I can't stand the rain

5. It's time to party now

6. Do you wanna funk

7. Could it be magic

8. Act like you know

9. Shame shame shame

10. Saddle up

11. Rock you baby

12. Just an illusion

13. That's the way

14. Stomp

15 Just an illusion (Maxi)

L'album de la récréation !!! Voilà bel et bien un album que nous étions bien loin d'attendre dans la carrière du trio. C'est Mario qui a eu cette idée, l'idée de reprendre quelques uns des plus grands standards du disco et de la funk des années 70/80. Drôle d'idée, me direz-vous. Je vous répondrai tout simplement qu'il faut l'écouter pour le croire! Si l'on devinait aisément Mario évoluer avec facilité sur ce répertoire, on avait en revanche plus de doute concernant Emile que l'on a toujours connu sur un répertoire plutôt pop rock. Alors quelle révélation d'entendre sa voix haute perchée se promener sur ces standards disco avec une étonnante et déconcertante facilité ("Ai no corrida", "Do you wanna funk", "Rock you baby"...). Et il ne faut surtout pas oublier de saluer sa performance vocale sur le titre "Just an illusion" où le chanteur réalise en fin de titre une ascension vocale éblouissante, lui faisant reconnaître qu'il a sans doute atteint là sa note la plus élevée. Concernant Mario, des titres très funky tels que "Act like you know", "It's time to party now", lui semble véritablement taillé sur mesure, comme s'ils avaient toujours été les siens. L'ensemble de l'album est remarquablement bien orchestré (section de cuivres, cordes...), efficace, le tout emmené par la rythmique de Jean-Louis à la batterie ainsi que la basse de Laurent Vernerey. Cet album a fait des émules chez les amateurs de disco et de funk. Si vous appréciez le groupe, cet album est pour vous un incontournable.

Cet album est en vente en fin de concert sous sa forme collector ! :
 

 

 

Best of - 2006

1. Les démons de minuit

2. Ville de lumière

3. Laissez-nous chanter

4. Toujours devant

5. Elle danse

6. Capitaine abandonné

7. Maîtresse

8. Plus près des étoiles

9. Ils disaient

10. Rio de Janvier (Live)

11. L'enfant des rizières (Live)

En voilà une bonne idée ! Belle initiative conjointe de Une Musique et de Warner de réunir sur un même CD à prix très spécial, le meilleur de Emile & Images, au moment de la sortie de leur nouvel album "Disco Funk". Au menu de ce best of, quelques uns des plus grands succès du groupe; deux titres live "Rio de Janvier" et "L'enfant des rizières" respectivement de Emile et d'Images, tirés de l'enregistrement de l'Olympia. Ainsi que 3 titres extraits de l'album "Toujours devant" : "Toujours devant", un titre pêchu dynamique écrit en hommage au pilote Ayrton Sennat, que l'on peut aussi interpréter comme un hommage plus général aux gens qui vont de l'avant, qui ne ménagent pas leurs efforts pour réussir; "Elle danse", un morceau original de "pop-dance" qui relate l'histoire d'un coup de foudre sur la dance-floor; et enfin "Ils disaient", un titre offert par leur ingénieur du son et ami François Porterie. Un titre ô combien important dans la carrière du groupe, puisqu'il évoque leur histoire, leurs galères, et égratine au passage ceux qui avaient tendance à les "enterrer" un peu trop vite.

   

Repost 0
Published by Emilimages - Blogmaster - dans Emile & Images
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 20:25

Emile & Images revisitent les succès disco et funky des Années 70-80 !!!

Connaissant la culture musicale de chacun des trois membres du trio, cela ne va étonner personne... C'est bien Mario qui a eu l'idée de se lancer dans cette nouvelle aventure musicale.

L'idée de départ était bien de créer la surprise, et de travailler sur un projet original,  un projet sur lequel on ne s'attendait pas à les voir. Mario soumet alors à ses deux amis ce répertoire composé de grands succès internationaux disco funky de la fin des années 70, début des années 80.

La proposition est originale, l'idée de chanter en anglais leur semble intéressante. Et à l'écoute des titres dans leurs versions originales, le trio imagine déjà une belle orchestration rythmée, composée de cuivres et de violons, pour accompagner leurs voix. Car comme ils l'avaient décidé pour leur album précédent "Toujours devant", les trois amis souhaitent des arrangements et un son pop-acoustiques, un rendu "live" et dynamique, à l'image de ce qu'ils font sur scène. Un nouveau challenge avec ce répertoire !

Pour se faire, Emile, Mario et Jean-Louis font appel à quelques uns des plus grands musiciens français : Laurent Vernerey (photo de gauche), bassiste qui accompagne notamment Pascal Obispo, Laurent Voulzy, Patricia Kaas, Jean-Louis Aubert; Alex Mayemba (photo de droite), le guitariste d'Emile & Images sur les tournées; Pierre Téodori, multi-instrumentiste toulousain de renom pour les parties violons et claviers avec Berny Barbaro; ainsi qu'une section de cuivres (trompette, trombone et saxophone) dirigée par Michel Lassale.

Et c'est toute cette équipe qui investit le studio Condorcet de Toulouse (le studio du groupe Images) en hiver 2004-2005 pour l'enregistrement de l'album sous la direction de François Porterie, le "Maître" du studio Condorcet, véritable 4ème membre du groupe Emile & Images, assité de Berny Barbaro.

Berny Barbaro, Pierre Téodori et François Porterie

Si Mario est véritablement nourrit de musique funky soul américaine, qu'il a toujours eu l'habitude de chanter en anglais depuis le temps où il était GO au club med, tout comme Emile à l'époque des bals avec GOLDFINGERS, les deux chanteurs décident de se faire accompagner par un professeur d'anglais durant l'enregistrement. Ce afin de parfaire l'accent et la prononciation. D'autant que, sur la plupart des titres, l'enchaînement du chant est très rapide.

Si les trois amis savent déjà qu'ils vont créer la surprise au moment de la sortie de l'album, c'est d'abord en studio qu'ils se surprennent eux-mêmes !

En interprétant des titres très funky tels que "Act like you know" ou encore "It's time to party now", Mario décuple toute son énergie et se retrouve véritablement dans son univers. Ces titres s'avèrent taillés sur mesure pour lui, à croire qu'ils ont été créés exclusivement pour lui.

Quant à Emile, il se dévoile sur un répertoire qui lui était inconnu. Sa voix, très haut perchée (on se souvient de "Capitaine abandonné", "Calicoba" ou encore de "Amazonie", "Feux de paille" pour les connaisseurs) se révèle des plus efficaces sur les titres très disco comme "I can't stand the rain", "Do you wanna funk". Mais aussi envoûtante sur "Rock you baby", pour finir avec des envolées magistrales sur "Just an illusion" et atteindre l'inaccessible.

Et derrière eux, la rythmique est emmenée par Jean-Louis qui démontre une fois de plus qu'il est tout simplement un grand batteur (grand prix au Consevatoir de Toulouse en percussions, rapellons-le!). 

 

Au bout de plusieurs mois de travail et de peaufinement, et après une sortie "test" en exclusivité sur la région toulousaine en fin d'année 2005, Emile & Images nous livrent un album* soigné, rythmé, énergique, percutant, et une interprétation très remarquable. Beaucoup de fans, pour qui cette spontanéité n'est pas sans rappeller l'album "Jusqu'au bout de la nuit", affirment retrouver la "magie" du premier album de leur union.

Souhaitons à ce nouvel album, de connaître le même sort que "Jusqu'au bout de la nuit" !

 

 Voici les titres repris, avec en illustration les pochettes originales.Shake your booty : "Everybody get on the floor, let's dance". Avec ce premier titre de l'album, le ton est donné. Ce titre très funky est l'un des plus grands succès du groupe KC & The Sunshine Band à la fin des anées 70. Il est ici repris avec les voix conjointes de Mario et d'Emile. L'orchestration est emmenée par des guitares très "swing" d'Alex Mayemba.

 

Ai no corrida : Il s'agit là d'un titre mythique du grand Quincy Jones, le maître de la funk et de la soul music américaine. Le morceau date de 1981 et est interprété ici par Emile en solo.  Avec cette reprise, on se délecte de la précision et de l'efficacité des cuivres dirigés par Michel Lassale. C'est un des titres les plus réussis de cet album qui va sans doute faire l'objet d'ici quelques semaines d'un premier single en extrait.

 

Get down saturday night : Un titre qui sent bon la moiteur des boîtes de nuits américaines en pleine période disco... Tout un programme ! C'est Mario qui se colle à la reprise de cette chanson interprétée à l'origine par Oliver Cheatham en 1983.

 

I can't stand the rain : La chanson date de 1977 et fait partie du répertoire du groupe Eruption. Un grand succès du disco revisité avec talent par Emile, qui se l'approprie véritablement, sautant dans les aigus avec une déconcertante facilité.

 

It's time to party now : Le titre s'ouvre sur les guitares funk d'Alex Mayemba et se révèle être un appel aux dance floor. "Come on baby !", c'est maintenant le moment de s'amuser ! Sur ce morceau créé par Ray Parker Jr, Mario est comme un poisson dans l'eau : c'est son univers ça ! 

 

Do you wanna funk : S'il est un titre disco que l'on avait tendance à oublier, c'est bien celui-là. Chanté à l'origine par la chanteuse Sylvester en 1982, ce titre avait cartonné dans toutes les boîtes de la planète. Il est repris ici tout en voix de tête par Emile qui excelle dans ce genre d'exercice, accompagné de synthés, de la basse et de la batterie de Jean-Louis. Un titre très avant-gardiste pour l'époque qui s'apparente beaucoup aux titres "dance" des années 90 / 2000.

 

Could it be magic : Voici un vieux titre maintes et maintes fois repris, revisités dans des versions aussi diverses que variées. Mais c'est la version disco de 1976 interprétée par Donna Summer qui est revisitée ici en duo par Mario et Emile. En France, on se souvient de la reprise qu'en avait fait Alain Chamfort dans les années 70 "Le temps qui court", elle-même reprise à la fin des années 90 par le boys-band Alliage. Et drôle de coïncidence, la chanson est cette année l'hymne des Restos du coeur 2006...

 

Act like you know : retour à la funk black américaine taillée sur mesure pour Mario avec ce grand tube du fat Larry Band des seventies. Mention spécial pour la belle ligne de basse de Laurent Vernerey. Chapeau !

 

Shame, shame, shame (Shame on you) : C'est la bonne humeur qui se dégage de ce titre disco de 1975 chanté à l'origine par Shirley & Co. En France, on connait plus l'adaptation qu'en avait fait Henri Salvador à la même époque, "J'aime tes g'noux". Mario et Emile se partagent l'interprétation pour un ensemble très efficace.

 

Saddle up : C'est David Christie qui immortalisa ce titre au début des années 80 qui fut un grand succès en france. Un titre avec un côté "Village People" revisité en duo par Emile et Mario. Et l'on se régale du (trop court !) solo de cuivre en fin de titre... Notons que la toute dernière promotion de la Star Academy a revisité ce titre dans une version française intitulée "On est là", et qui figure sur l'un de leurs derniers albums.

 

Rock you baby : Bien difficile de classer ce titre dans une catégorie... Peut-on parler de slow-funk ? de cool-funk ? C'est en tous cas le titre le plus calme, le plus doux de l'album. Il est chanté avec une extrême précision par Emile qui lui apporte une touche personnelle, une magie supplémentaire par rapport à sa version originale très célèbre créée en 1974 par Georges Mac Crae. C'est même une certaine sensualité qui se dégage de cette interprétation (si si !....).

 

Just an illusion : C'est le genre de morceau, si on s'amuse à le reprendre, ça passe ou ça casse (c'est un peu comme "Les démons de minuit"). Et dans cette nouvelle version, non seulement ça passe, mais on peut même aller jusqu'à parler de perfection. Ce titre incontournable du groupe Imagination de 1982 est chanté ici par Emile qui en offre une interprétation excellente, remarquable. Le chanteur se livre même en fin de morceau à des ascensions vocales improvisées, vertigineuses, inaccessibles, à faire pâlir les plus coutûmiers de ce genre d'exercice. Il avoue même modestement avoir atteind sa note la plus haute de sa carrière. Alors, chapeau Emile ! Et comme l'a souvent dit de vous un certain Jean-jacques Goldman, vous êtes un GRAND chanteur.

Saluons également l'orchestration très efficace, très disco, et la ligne de basse de Pascal Celma qui ne joue que sur ce titre, mais avec quel talent !!...

Une reprise si réussie qu'on la retrouve en fin d'album en version maxi.

That's the way :Tout le monde connait ce grand tube de KC & The Sunshine Band (c'est là, la deuxième reprise de ce groupe avec "Shake your booty").  Il est repris ici avec grande efficacité et beaucoup d'énergie par Mario et Emile, et une orchestration très musclée et très bien équilibrée.

A noter que ce titre vient lui aussi d'être repris par la dernière promo de la Star Academy. Décidément...

 

Stomp : Ce sont les Brothers Johnson qui chantaient ce titre en 1980. Emile, accompagné des choeurs de Mario, est l'interprète de ce morceau très riche. Et saluons une fois de plus la qualité d'interprétation des deux chanteurs. Un einterprétation qui est loin d'être évidente à certains passages. Une fois de plus, l'accompagnement musical est des plus efficace. Les violons de Pierre Téodori (enregistrés en superposition) forment avec les cuivres de Michel Lassale, une association des plus savoureuses. Leurs solos, sur lequel vient se greffer le solo de basse de Laurent Vernerey, sur le pont musical, est un grand moment de musicien !

Repost 0
Published by Emilimages - Blogmaster - dans Emile & Images
commenter cet article
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 13:37

A l'occasion d'une interview donnée à à l'animateur et ami Harry, Emile, Mario et Jean-Louis sont revenus sur le "phénomène" 80. Les tournées se succèdent et se jouent en effet devant un public chaque fois plus nombreux, et de tous les âges. 

HARRY : Tout comme DESIRELESS, ROSE LAURENS, PARTENAIRE PARTICULIER, JEAN-PIERRE MADER, JIMMY SOMMERVILLE vous faîtes parti de la grande famille de la RFM PARTY 80 (redémarrage le 05 octobre 2007 à Nice). Le concert 80's par excellence regroupant près de 15 artistes qui ont marqué la période. Des dizaines de dates prévues dans tous les Zénith de France, bondés par un public nostalgique des 80's.

Comment expliquez-vous cet engouement pour les années 80 ? 
EMILE : Nous avons été surpris, nous pensions que nous allions avoir un public de 35 à 65 ans. Alors qu'il y a 70 % du public qui de 18 à 30 ans. Nous sommes vraiment étonnés et notre public adore notre musique, nos chansons et il est là, il est présent. Il chante, il communie avec nous et on est surpris agréablement. C'est génial !


HARRY : Comment expliquez-vous alors cet engouement pour les années 80 ?

EMILE : Ils ont peut-être écouté la musique qu'écoutaient leurs parents. Les parents de ces jeunes écoutaient « Les démons de minuit » et « Capitaine abandonné » et puis ils ont grandi avec. Et ils aiment aussi presque autant que leurs parents. Leur musique n'est pas vraiment la nôtre. Leur musique, c'est le Rap, c'est autre chose... Mais c'est aussi la musique qu'ils écoutaient avec leurs parents et qui est la nôtre. Je crois que c'est un mélange de tout ça.

 JEAN-LOUIS : Je crois... nos chansons, on leur laissait davantage de temps. Elles pouvaient marquer une époque, rappeler des souvenirs. Aujourd'hui, tout passe rapidement. Les artistes (d'aujourd'hui), que l'on connaît, on ne sait même plus ce qu'ils chantent. Il ne peut pas y avoir de nostalgie quant on ne se souvient plus de ce que chantait un chanteur. Quand on nous rencontre, on nous appelle « Ah! Les Démons de minuit! Ah!Le Capitaine abandonné ou Maîtresse !!!! ». Les chansons sont au dessus de l'artiste donc elle ne peuvent pas disparaître.

HARRY : EMILE et IMAGES ne font pas seulement des tubes mais des standards de la chanson française...

EMILE : En France, notre répertoire est connu, il est magique. C'est un peu grâce à lui que l'on existe. Si on n'avait pas ces chansons de qualité et elles le sont puisqu'elles existent encore après 20 ans, ça veut dire que se sont des chansons qui ont été conçues...

MARIO : Pour durer.

HARRY : Et vous vous y attendiez ?
MARIO :
On ne peut jamais savoir... C'est "surprise surprise"!

Repost 0
Published by Emilimages - Blogmaster - dans Emile & Images
commenter cet article
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 12:47

Stars 80, le film retraçant avec humour, dérision, émotion, et bien sûr

en musique la fabuleuse histoire

de la tournée RFM party 80 est en salle depuis le 24 octobre.

Ne le ratez pas !!

 

Repost 0
Published by Emilimages - Blogmaster - dans Emile & Images
commenter cet article
27 août 2012 1 27 /08 /août /2012 08:13

Voici en exclusivité pour le Blog Emilimages

l'affiche du film "Stars 80"

version "Emile & Images"

20223484.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Repost 0
Published by Emilimages - Blogmaster - dans Emile & Images
commenter cet article
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 14:05

 

Vous l'avez découvert à l'occasion de l'émission anniversaire "Les 25 ans du TOP 50", le titre "Les démons de minuit" fut consacrée Chanson n°1 du Top 50 préférée des français !
Ecrite par l'auteur toulousain Richard Seff, et composée par l'ensemble des membres du groupe Images, cette chanson a pourtant faillit ne jamais voir le jour, tant les maisons de disques ne semblaient pas vraiment convaincue du potentiel.
Finalement produit par Flarenash début 1986, le sortira d'abord dans sa version anglaise "Love emotion", avant d'être distribué en France dans sa version française
"Les démons de minuit".

A la fin du printemps, le 45 tours fera une entrée très remarquée dans le classement du Top 50 avec un clip mettant en scène un prêtre sucombant à la tentation d'une femme au sein de son église. Quelque semaine plus tard, "Les démons de minuit" atteindra la première place du classement pour y battre le reccord de longévité : 13 semaines n°1. Il faudra enfin attendre la rentrée 86 pour découvrir sur les plateaux de télévision le visage du trio composé de Mario Ramsamy au chant, Jean-Louis Pujade à la batterie et Christophe Despres à la basse. Au total, le single s'écoulera à plus de 1,5 million d'exemplaires ! 
Ce titre est aujourd'hui un devenu un grand classique incontournable. Certainement le titre qui symbolise à lui seul le mieux la décennie 80. 
Replongeons nous en été 1986 :






Repost 0
Published by Emilimages - Blogmaster - dans Emile & Images
commenter cet article

Les Articles